jeudi 18 juillet 2013

Travaux - La cuisine (5)

Ca fait un sacré bout de temps que je n'ai pas donné de nouvelles de notre cuisine. Et si ça n'avance pas forcément très vite, il faut dire que l'avancée depuis la dernière fois est tout de même phénoménale!

Bon, pas besoin de le rappeler, la cuisine c'est nous et vous-savez-qui... Eh bien, c'est pas de la tarte tous les jours Vous-savez-qui!

Bon, pour commencer, la cuisine, on la monte un peu dans le sens qu'on veut nous... Si on a commencé par poser les éléments hauts parce que sinon c'est galère de les poser avec les éléments bas en-dessous, après on a commencé à accrocher des portes, des tiroirs, avant de poser le plan de travail... Tous les raccordements ne sont pas encore faits, et l'électricité n'est pas terminée, que les meubles sont déjà fixés. Mais les gaines et les fils sont tirés et en place, pour qu'on ne soit pas embêtés ensuite. 

Dans la série galères, ça a commencé avec les murs, qui ne sont pas d'équerre! Il a donc fallu tricher, avec des raccords sur l'arrière des meubles, pour les positionner droits et face à face... Ensuite, ça a été au tour des robinetteries, forcément mal placées! Des tiges en métal doivent être fixés à l'arrière des meubles creux (dont le meuble évier), mais avec toutes les gaines qui y passent, et les tuyaux, on était bien embêtés pour la placer, cette tige! Finalement, elle a finit presque en bas (pas sûre qu'elle serve vraiment à quelque chose, ainsi positionnée...)

Vous pouvez admirer, à l'arrière des meubles évier-poubelle, le superbe raccord, qui sera utilisé pour l'évier ensuite... Et la barre de soutien, fixée tout en bas, et qui ne sert donc probablement à rien. Mais nous n'avions pas trop le choix!


Ensuite, c'est au tour des tiroirs: ils ne sont pas tous au même format, et n'ont donc pas le même fond. Forcément, il a fallu qu'on en ouvre 2 à la fois, et qu'on intervertisse le tiroir et les façades correspondantes. Mais une fois la façade clipsée, impossible de l'enlever! Il a donc fallu revenir au magasin pour avoir la réponse, toute simple: un petit tour de tournevis bien placé, et hop, le tour est joué!
C'était sans compter sur la guigne, notre meilleure amie! Car une fois la façade retirée, quand j'ai voulu la fixer sur l'autre structure de tiroir, impossible de l'enclencher! J'ai tout testé: lui parler avec douceur, la pousser gentiment en l'encourageant, insister un peu mais toujours calmement, me montrer un peu plus insistante et prendre appui sur une structure solide, puis m'énerver carrément en la frappant de toutes mes forces et en poussant des jurons à la cap'tain Haddock... Mais rien n'y a fait. Alors papounet a essayé lui aussi, avec ses gros muscles. Mais non, toujours pas. Donc c'est retour case départ, direction magasin... Je vous tiendrais au courant de la manip' toute bête - réalisable par un enfant de 3 ans - à laquelle on n'avait pas pensé, forcément!

Vous voyez le superbe trou entre 2 tiroirs? Et les rails qui se la jouent solo? C'est celui-là, le tiroir casse-pieds.
 Fichus tiroirs, ils ont bien commencé, ils n'allaient pas s'arrêter en si bon chemin! Passons donc au meuble du four, qui a un fond moins profond pour permettre aux fils de passer à l'arrière. Tout allait bien, au départ... Mais c'était sans compter que j'avais choisi des tiroirs sous le four, comme une imbécile! Quelle idée! Car les tiroirs, trop grands, se cognent contre la paroi arrière du placard, et ne se ferment pas complètement. Résultat, avec le four posé, on ne peut plus ouvrir ni la porte du four, ni le tiroir du haut. Génial! Je ne sais pas encore ce qu'on va bien pouvoir faire pour régler ça...

Au final, papounet a bien travaillé, car il a enfin (j'avais hâte), commencé à couper les plans de travail pour les positionner. Ce n'est pas encore fixé, et l'on se pose la question des jointures (silicone? Barrette spéciale? - parait que ça existe, moi je ne connais pas...). Mais ça donne une idée de ce que va pouvoir donner la cuisine terminée! Et puis la découpe de l'évier et de la plaque de cuisson reste encore à faire.




Donc, je vais vous laisser là, pour découvrir la suite au prochain épisode!

2 commentaires:

  1. oh, mais cette fois vous tenez le bon bout de la cuisine ! encore des détails, mais ils ne vont pas vous freiner longtemps :)
    ça sera bientôt tout joli, tout aménagé... pratique et enfin utilisable !! ça doit vous tarder, sourire...
    au prochain épisode !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui oui, on tient le bon bout... Bientôt, on aura l'électricité!!! Et rapidement, papounet a promis de raccorder le lave-vaisselle (que l'on attend depuis longtemps, en laissant la vaisselle s'entasser dans l'évier de fortune du garage...). J'avoue, depuis que les plans de travail, juste posés, sont à leur place, je trépigne d'impatience à l'idée de les utiliser!!! (au garage, nous n'avons pas de plan de travail, juste une tablette d'étagère à outils, pas bien grande...)

      Supprimer