lundi 23 avril 2018

Sixième printemps dans notre jardin!

Me voilà de retour après une longue absence sur le blog, mais aussi en partie au jardin...

Depuis, nos poussins ont grandit. Un coq a trouvé un nouveau foyer, un autre a du passer à la casserole, et une poule s'est aventurée chez les voisins, pour finir dans la gueule du chien... P'tit Kiwi, mon poussin chéri, s'est avéré être une belle grosse poule barbue qui fait notre bonheur. Elle toque à la porte quand ce qui est dans l'écuelle ne lui convient pas... Et elle me suis partout dans mes escapades au jardin. C'est la seule qui pond un œuf par jour, très régulière. Les autres couvent le vide la plupart du temps.
Malheureusement, nous allons bientôt les parquer sur une partie du jardin, car sans cela je ne peux rien semer ou planter, elles déterrent tout!

Voici un petit tour du jardin aujourd'hui, que l'on veut plein de vie, même en ville...

Une abeille s’affaire. Elles ne sont pas très nombreuses encore, et je suis désappointée de n'avoir pas vu de cétoines encore sur ce bel arbuste qu'elles aiment tant, pourtant, d'habitude.

Vue d'ensemble du jardin arrière. Herbe non tondue encore. La ronce et le chèvrefeuille nous rendent un peu chèvres aussi, car ils colonisent tout...



Une habitante, qui se promène sur la mélisse (heureusement que l'herbe n'est tondue).

Un iris sauvé il y a quelques années de la déchetterie. Il fleurit ici pour la première fois, et mesure près de 1m de haut.

La haie de thuyas abattue lors de notre installation. La souche a vécu, mais la vie est toujours là...

Le vieux prunier s'est effondré lors d'un épisode de grand vent, l'été dernier. Il tient néanmoins sur ses béquilles, et offre une vue que je trouve pittoresque. Si en plus il produit quelques fruits, alors, ce ne sera que du bonheur.

P'tit Kiwi a bien grandi. Le bain de terre s'impose. J'ai arrêté de paillé cet endroit sur lequel j'avais l'habitude de mulcher beaucoup... Elles enlèvent tout, les coquines!

Lilas blanc, qui a subit une taille drastique l'an passé. Cette année, il a très peu de fleurs, mais il est bien reparti du pied. Je suis ravie, j'ai eu très peur de le perdre.



Hinata, nouvelle habitante chez nous. Son boulot: chasser les rats qui envahissent la maison. Et elle bosse bien. Mais depuis qu'elle a découvert les lézards, elle ne s'arrête plus...


Autre invité, sur cette fleur si délicate que j'apprécie de voir ainsi, alors que la plupart du temps, ses pétales sont balayées par le vent...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire